Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Bjorn J.

Vikings

Vikings

D'après un article danois

L'histoire du roi Harald 1er dit à la dent bleue  (Blåtand), qui a converti les Danois au christianisme et a unifié le Royaume du Danemark, pendant l'âge viking, est un des épisodes les plus marquants de l'histoire du Danemark. Les réalisations d'Harold à la dent bleue sont immortalisées sur le site du Xe siècle des pierres runiques de Jelling .

On pensait auparavant que l'armée Viking de Harald 1er se composait principalement de soldats danois «natifs». Cependant, des archéologues de  l'université d'Aarhus peuvent documenter par des analyses de squelettes trouvés sur le site de Trelleborg sur l'île danoise de Zélande, que beaucoup de soldats - probablement plus de la moitié - étaient effectivement des étrangers.

La forteresse circulaire de Trelleborg n'était qu'une des nombreuses fortifications (aussi appelées du nom commun de trelleborgs) construites en peu de temps dans différentes parties du Danemark à la fin du Xe siècle. Elles étaient probablement utilisés comme des place fortes d'intimidation, par Harald 1er 
à la dent bleue, en particulier pendant la guerre contre son fils rebelle Sven, soutenu par les paiens.

L'équipe de chercheurs a examiné un total de quarante-huit squelettes, en utilisant la méthode d'analyse des isotopes du strontium. Elle a permis de déterminer que plus de la moitié des squelettes ne provenaient pas du Danemark.

Les chercheurs n'ont pas été en mesure de retracer l'origine géographique exacte des défunts, mais les découvertes antérieures de restes tels que des poteries et des armes autour du site de Trelleborg, indiquent que beaucoup d'entre eux sont venus de Norvège, ou du sud de la mer Baltique - à  la place de l'actuelle Pologne.

Les résultats viennent d'être publiés dans la Revue Britannique Antiquity, l'une des plus prestigieuses revues archéologiques du monde.

 

 

Pierre runique d'Harald à Jelling (Jutland)

Pierre runique d'Harald à Jelling (Jutland)

site de Trelleborg

site de Trelleborg

Le lieu de naissance déterminé par l'émail des dents

 

Des chercheurs de l'Université d'Aarhus, de l'Université de Copenhague et de l'Université de Wisconsin-Madison ont pris des échantillons de l'émail des dents des squelettes et étudié leur teneur en isotopes du strontium.

La composition des isotopes du strontium dépend des formations géologiques de la zone d'habitat dans l'enfance, et l'élément peut donc être utilisé comme indicateur géographique.

Le strontium pénètre dans le corps humain par la nourriture et l'eau, puis s'installe dans les os et l'émail des dents. Là, il laisse une sorte de signature - tout comme un code-barre pour les marchandises - en effet les isotopes du strontium s'accumulent différemment, selon l'environnement géologique dans lequel les gens grandissent. Alors que les os évoluent tout au long de la vie, l'émail des dents se forme dans l'enfance et ne subit par la suite que des changements minimes. Une analyse de la composition des isotopes du strontium dans l'émail des dents peut donc révéler si les personnes enterrées à Trelleborg étaient d'origine danoise ou non.


 

Sur les quarante-huit squelettes analysés, dont trente proviennent de tombes individuelles et le reste de fosses communes, plus de la moitié ne provenaient pas du Danemark.

 

L'analyse des isotopes du strontium a montré qu'au moins la moitié des hommes enterrés sur place provenaient d'autres régions que le Danemark. Tous les morts étaient des hommes adultes et ont été enterrés avec le même soin caractéristique des autres tombes du site. Une lésion d'un os de cuisse indique un acte de violence, bien que la mort de beaucoup d'entre eux puisse être due aussi à d'autres causes.

 


Les mercenaires ont influencé la formation de l'Etat

 

Un des auteurs de ce résultat est le Dr Andres Siegfried Dobat, un archéologue de la section pour l'archéologie préhistorique, Université d'Aarhus. Les nouveaux résultats confirment son hypothèse de l'influence par des étrangers de la formation de l'état danois - pas seulement du temps d' Harald 1er à la dent bleue, mais aussi durant les siècles postérieurs.

Il fonde sa théorie sur d'autres sources, comme la pierre runique d'Egå qui mentionne Ketill le norvégien, peut-être un carl de maison, c'est-à-dire un garde du corps d'Harald 1er.

Des poteries d'origine slave ont également été trouvées dans différents trelleborgs danois.

Les premières sources historiques sur la situation politique danoise à l'âge des Vikings - y compris Saxo Grammaticus - mentionnent également des étrangers dans les armées des premiers rois danois.

En outre, une hache de bataille incrustée d'argent et d'or a été trouvée dans l'une des tombes guerrières deTrelleborg. Les archéologues présument que le guerrier est venu d'une région du sud de la mer Baltique, probablement du royaume polonais ou de la légendaire Jomsburg - une forteresse que l'on pensait située aussi sur la côte sud de la mer Baltique.

Selon le Dr Dobat, il semble que les étrangers aient fait partie d'une élite guerrière ou aient été des mercenaires réguliers, même si d'autres explications possibles ne peuvent être exclues.

 

 

ARCHEOLOGIE : Plus de la moitié de l'armée de Vikings du roi Harald 1er à la dent bleue du Danemark était composée de mercenaires non danois
Strontium isotope analysis can be used as a kind of geographical barcode. The columns in the graph show strontium isotope values for the skeletons from Trelleborg. The black columns are analyses of human tooth enamel, and the dark-grey columns are animal skeletons. The light-grey band running across the graph shows strontium isotope values for Denmark. Thirty-two of the forty-eight columns fall outside the light-grey band and are thus individuals who do not originate from Denmark.

Strontium isotope analysis can be used as a kind of geographical barcode. The columns in the graph show strontium isotope values for the skeletons from Trelleborg. The black columns are analyses of human tooth enamel, and the dark-grey columns are animal skeletons. The light-grey band running across the graph shows strontium isotope values for Denmark. Thirty-two of the forty-eight columns fall outside the light-grey band and are thus individuals who do not originate from Denmark.

Les mercenaires sont plus fidèles

 

Le fait qu'Harald 1er à la dent bleue  ait fait usage de «soldats étrangers» dans son armée n'est pas une surprise pour le Dr Dobat.


"La présence notable d'étrangers est probablement l'expression d'une stratégie très délibérée, utilisée par l'élite politique, à l'âge de Viking au Danemark.

 

Beaucoup de bouleversements ont eu lieu au Xe siècle. La société a subi des changements radicaux, et un certain nombre d'institutions fondamentalement nouvelles ont été introduites: la monarchie, le royaume, l'organisation militaire, la propriété foncière, l'économie de marché, les monnaies et l'économie des monnaies, les villes et le christianisme, etc.

Pour Harald 1er, accomplir de telles modifications drastiques, nécessitait des partisans loyaux, et il était plus facile pour lui de les trouver à l'étranger.

On s'attendait à ce que les étrangers ne respectent pas les règles et les traditions de collusion de la société viking, parce qu'ils n'avaient pas de liens de parenté et qu'Ils n'étaient pas non plus soumis à la noblesse, qui - selon des sources écrites ultérieures - était en opposition à Harald 1er à la dent bleue.

D'autres rois ont utilisé une stratégie similaire, comme le roi David 1er d'Ecosse au XIIe siècle et les sultans d'Osman au XVe siècle.

Le Dr Dobat soutient ainsi que l'édification de l'Etat danois a eu lieu grâce  à une importante aide extérieure.

«À la suite de mes recherches, le processus de formation de l'État danois - ou du moins la phase de l'âge viking de ce long processus - semble dépendre en partie de l'activité et de l'influence d'intervenants étranger», conclut le Dr Dobat.

Andres Siegfried Dobat

Andres Siegfried Dobat

Commenter cet article