Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Lady V.

Peter Turkson

Peter Turkson

Le prélat ghanéen Peter Turkson juge souhaitable de

«fermer le robinet» de l'immigration en provenance d'Afrique pour se concentrer sur les pays d'origine des migrants. Une position compatible selon lui avec la notion chrétienne de «bon samaritain».

 

(Voilà une position étonnamment claire, comparée aux incessants volte-faces du Pape qui

 dit régulièrement tout et son contraire :

Il est actuellement en faveur du regroupement familial sans conditions

Le pape François a notamment insisté dans son message sur l'octroi de «visas humanitaires spéciaux» pour les réfugiés ainsi que pour l'extension du regroupement familial, dont il est favorable. Il a précisé qu'il souhaitait le voir étendu

jusqu’aux «grands-parents, frères et sœurs et petits-enfants – sans jamais le soumettre à des capacités économiques»

dans un entretien du  21 aoùt 2017 rapporté dans La Croix

alors qu'il semblait auparavant avoir un peu nuancé ses propos en

 

Vous aimez cette page, partagez la sur facebook (en cliquant sur le f du bandeau Overblog tout en haut,)

Vous aimez ce blog, suivez le, en cliquant  ici

et n'oubliez pas de suivre la Lady sur twitter Lady V @lesinfodelady0

«C'est comme un robinet avec l'eau qui s'écoule : il ne faut pas juste sécher, mais fermer le robinet»,

a expliqué le cardinal ghanéen Peter Turkson à des journalistes le 30 juin  2017, lorsqu'ils l'ont interrogé sur la question de l'immigration en Europe. Le prélat a précisé que la grande majorité des pays africains n'étaient pas des zones de guerre d'où les populations devaient absolument fuir. «A mon avis, on peut changer les choses, maintenir les jeunes sur place», a-t-il estimé.

Le cardinal, qui dirige le dicastère du Développement humain intégral répondait notamment à des questions sur la menace de l'Italie de bloquer l'entrée de ses ports aux bateaux transportant des migrants secourus en Méditerranée, faute de solidarité européenne. «Le reste de l'Europe ne joue pas son rôle», a-t-il jugé, ajoutant que la décision des Italiens était «interne à l'Europe» et «qu'on ne pouvait pas s'occuper de ces questions seulement en Europe».

«Le grand problème est de traiter cette question à la source par l'angle du développement, faire en sorte que les gens n'arrivent plus ainsi en Europe»,

a insisté le cardinal ghanéen.

 

D'après RT

Vous aimez cette page, partagez la sur facebook (en cliquant sur le f du bandeau Overblog tout en haut,)

Vous aimez ce blog, suivez le, en cliquant  ici

et n'oubliez pas de suivre la Lady sur twitter Lady V @lesinfodelady0

Commenter cet article