Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Lady V.

Festival suédois de musique de Bravalla

Festival suédois de musique de Bravalla

Je ne suis plus toute jeune et j'adore la musique. J'ai eu la chance d'assister à de nombreux concerts en plein air, l'été. Lou Reed à Florence en 1980, les Stones, Michael Jackson à Montpellier dans les années 88 etc...

Ce sont mes meilleurs moments de jeunesse.

Cette sensation de liberté où nous sommes des centaines de milliers de personnes à converger vers le même endroit, sous le soleil... Nous marchons tous ensemble et ensuite nous attendons des heures, en tenue légère, car c'est l'été, et il fait très chaud. .. Puis la nuit tombe, la tension est palpable et tout commence.

Les hauts parleurs crachent leurs décibels

et la musique est là...

Nous sommes alors, encore des centaines de milliers à vibrer tous ensemble sur le rythme, à chanter, à danser, portés par la même émotion, les mêmes sensations.

La musique a réuni nos âmes...

Puis la taille des concerts rétrécit, nous devenons des dizaines de milliers, toujours ensemble...

Je ne vais plus en concert, Peut être plus âgée, j'aspire à des plaisirs plus calmes, plus proches de la nature.

Mais les jeunes générations j'en suis sûre, ressentent et attendent ces émotions là. La musique, l'art, c'est ce que nous avons de plus sacré.

C'est le patrimoine de nos anciens remis au goût du jour, et revivifié par les nouveaux musiciens...

La musique a toujours existé, Du plus loin que l'humanité européenne remonte. L'homme de Néandertal était déjà codé, avec son gène Foxp2 pour parler,  et son gène Avpr1 pour chanter et être créatif dans la musique et la danse... avant même l'arrivée d'homo sapiens, il y a environ  100 000 ans.

La plus vielle flûte du monde (Divje Babe), en os d'ourson des cavernes, est néandertalienne, elle a environ 43 000 ans, suivie d'un flûte plus récente, oeuvre de notre humanité homo sapienne métissée de néandertal,  en os de vautour, datant de 34 000 ans.

C'est dire que la pratique de la musique n'est pas toute récente...

 

Il est donc évident que la fête musicale, la grande communion païenne autour de la musique, qui célèbre l'été, après un hiver rigoureux, a une importance capitale dans nos civilisations et pour nos jeunes,  et qu'elle a probablement atteint son paroxysme de liberté avec l'édition 1969 du festival de Woodstock.(400 000 personnes)

Et la fête musicale rime souvent avec l'alcool, parce que c'est juste une tradition européenne.

Ce n'est pas un simple festival, c'est un besoin fondamental de l'être humain...

Nombreux sont les musicologues et les neuro-scientifiques pour nous l'expliquer.

Alors voilà, il a suffi qu'une cinquantaine ou une petite centaine de migrants prédateurs clandestins violent et agressent plusieurs années de suite, et qu'on les laisse faire, pour que toute cette tradition s'arrête en Suède, sans que personne n'imagine trouver des solutions.

Bravo aux organisateurs de Bravalla pour leur courageuse décision, qui aura au moins de mérite d'attirer peut être l'attention des dirigeants européens, et de la presse sur ce phénomène de criminalité sexuelle des migrants que personne ne veut, ni entendre, ni reconnaitre.

Le coup médiatique peut être intéressant.

Mais que penseraient les valeureux Vikings d'il y a 1 200 ans de leurs descendants suédois ?

Qu'ils sont devenus des fiottes, qu'ils ont perdu leurs couilles ?

La situation n'est pas nouvelle. Il y a bien eu des groupes d'hommes dans l'histoire qui ont agressé sexuellement les femmes et les filles d'autres groupes.

Et il est inimaginable de penser que nos ancêtres les ont laissé faire. Ils ont probablement immédiatement été arrêtes et sévèrement (voire) barbarement punis (ou au minimum bannis). Pour empêcher les autres d'avoir envie de les imiter.

Il est possible de penser que les Néandertaliens, qui mangeaient leurs ennemis, les auraient dépecés, fait cuire et bouffés,

que les Germains les auraient fait sécher sur des supports, pendant des mois dans la forêt,

et que les Celtes leur auraient coupé la tête, qu'ils auraient intégré à la décoration de leurs maisons...

Ainsi allait la société en ces temps là.

Porche au têtes coupées d'Entremont

Porche au têtes coupées d'Entremont

Civilisés, mais pas suicidaires

Maintenant, nous sommes civilisés, (je me demande si ça ne veut pas simplement dire plus affaiblis) mais pas suicidaires, il n'est pas question bien sûr de tuer ces violeurs-agresseurs, mais

cette criminalité doit être arrêtée,

la sécurité de nos jeunes assurée,

et nos fêtes musicales d'été, patrimoine de notre humanité, préservées.

Je suis loin d'être spécialiste en sécurité, en moyens technologiques, mais quelques remarques s'imposent :

On eut penser qu'avec la présence, sur les lieux d'un vigile, ou d'un policier pour 50 personnes, on peut assurer la sécurité de toute la fête avec 1500 personnes dédiées à cela.

On ne peut pas envisager la totalité du coût de cette sécurité pour les organisateurs seuls, mais seulement la moitié par exemple. L'autre moitié devant être assurée par les collectivités ou l'état soucieux de sa population (police municipale, nationale ou armée)

Comment savoir qu'une jeune fille se fait agresser ?

Là intervient la technologie. Ils faut que les organisateurs et les spécialistes se penchent sur la création d'un dispositif  lumineux distribué par les organisateurs avec la vente des places aux jeunes filles, qu'elles pourraient actionner en cas de tentative d'agression et qui attirerait l'attention des vigiles ou policiers, ou de leurs amis, les plus proches.

Ensuite on pourrait imaginer d'arrêter les auteurs pris sur le fait et de les expulser du pays, car bien sûr ces criminels n'ont rien à faire en Europe, qui n'a pas à supporter en plus le coût de leur incarcération...

 

Voilà c'est tout. C'est simple. les décideurs veulent-ils vraiment que nous gardions notre identité, nos fêtes, nos traditions européennes ?

Après Bravalla, tous les concerts de plein air européens seront-ils annulés les uns après les autres ?

Les populations se laisseront elles spolier de leurs besoins musicaux fondamentaux ?

 

Nous sommes au coeur d'un vrai problème de société, qui touche nos fondamentaux, et nous allons pouvoir observer comment nos décideurs européens vont le gérer...

***

 

Vous avez aimé ce blog, aidez-le à vivre, suivez le, en cliquant  ici

et n'oubliez pas de suivre la Lady sur twitter Lady V @lesinfodelady0

07/17, L'Edito de la Lady : Suédois, trouvez vous des Couilles, Pourquoi et Comment le Festival de Bravalla doit perdurer

Commenter cet article