Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Lady V.

JEU CRIMINEL : «Blue Whale» (Baleine Bleue) : Le Jeu en Ligne russe qui pousse les Jeunes au Suicide arrive en Europe, derrière ce jeu se cachent des Pervers,

Un jeu en ligne qui consiste à faire réaliser des missions spéciales fait fureur en Russie. Mais plus le jeu avance, plus ces missions deviennent sordides, poussant parfois les joueurs jusqu'au suicide. Les autorités restent pour l'instant désarmées.

En Russie, un phénomène internet singulier provoque depuis quelques mois un engouement particulier chez les jeunes. Le jeu en ligne, intitulé «Blue Whale» (Baleine bleue) dure 50 jours. Pendant ce laps de temps, les joueurs doivent effectuer différentes missions... et ces dernières vont parfois très (très) loin. 

Les personnes intéressées peuvent y prendre part sur le réseau social russe VKontakte (l'équivalent de Facebook en Russie). Une fois inscrit, le joueur prend contact avec les administrateurs du jeu. Ces derniers fixent alors les règles en tant que «tuteurs» autoproclamés. Impossible de tricher : l'admin exige des preuves en photos et vidéos.

Le jeu, dans sa construction, se rapproche du scénario du film Nerve de Ariel Shulman  dans lequel des jeunes doivent effectuer des «missions» de plus en plus périlleuses, relayées sur les réseaux sociaux et avec preuves à l'appui. Ces dernières, très diverses, peuvent aller d'un simple baiser à un inconnu à l'auto-scarification, voire bien pire. Lames de rasoir et couteaux doivent toujours être prêts à être sortis.

JEU CRIMINEL : «Blue Whale» (Baleine Bleue) : Le Jeu en Ligne russe qui pousse les Jeunes au Suicide arrive en Europe, derrière ce jeu se cachent des Pervers,

Au cours des six derniers mois, les autorités russes ont recensé près de 100 suicides de jeunes en Russie, au Kazakhstan et au Kirghizistan. Tous liés à ce jeu en ligne carrément bizarre.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la police n'est pour le moment parvenue à identifier les responsables du site.

Un individu a bien été arrêté en novembre 2016 dans la banlieue de Moscou, mais le jeu semble bel et bien prendre des dimensions effrayantes, échappant au contrôle des autorités et provoquant suicides et actes violents en tout genre... A suivre.

 

A ce que l'on sait le 50e défi serait la mort.

 

La lutte contre ce jeu s'organise sur twitter : 

D'après RT.

 

Derrière ce jeu se cachent des pervers

D'après Maurice Berger, Chef de service en psychiatrie de l'enfant au CHU de Saint-Étienne dans La Dépèche.

Pourquoi ce nouveau «jeu», pourtant très dangereux, séduit-il les adolescents ?

Les adolescents sont à une période de leur vie où ils ont besoin de tester les limites de leur corps et des règles sociales. Ils ont besoin de braver, de défier. Ils sont en pleine modification corporelle avec de plus l'apparition de la sexualité, et ils éprouvent un besoin normal de tester les limites de leur corps. Mais souvent, malheureusement, ils n'en sentent les limites que lorsqu'ils ont été trop loin : l'adolescence est d'ailleurs la période de vie où l'on a le plus d'accidents. De plus, les adolescents ont la notion de la mort mais ont aussi l'idée qu'ils sont plus forts qu'elle. Ce qui les intéresse dans ce soi-disant jeu, comme dans la plupart des jeux dangereux, c'est le regard des autres, ne pas se dégonfler devant eux, l'image de lui qu'il veut voir dans le regard de l'autre. Il a un besoin narcissique d'être grandiose, d'être admiré. Sur le moment, cela est plus important pour lui que la mort, et que le chagrin causé à ses proches.

Mais dans ce «jeu» allant crescendo, jusqu'à la mort, et dont les défis sont fixés par d'autres, les adolescents ne sont-ils pas tout simplement manipulés ?

Il y a forcément un fonctionnement pervers. Il y a, pour quelques-uns, ce plaisir que les autres se fassent mal sous leurs yeux, grâce à la manipulation qu'ils exercent. Ces pervers obtiennent une jouissance en créant une situation où les autres seront en grand danger affectif ou (et) physique. C'est pour eux le pouvoir de vie ou de mort sur quelqu'un grâce à une méthode d'emprise mise en place pour cela ; une stratégie par la flatterie pour parvenir à manipuler ces adolescents qui ne sont que des proies pour ces pervers. Pervers qui grâce à internet bénéficient de l'anonymat.

Ce «jeu» n'a donc rien de nouveau sur le fond. Le fait qu'il soit sur internet ne lui donne-t-il pas un plus grand attrait ?

Ce «jeu» procède des mêmes ressorts que tous ceux qui font appel à la manipulation, qui sont élaborés par ces pervers. Mais internet lui donne une dimension mondiale et davantage de spectateurs. Il est indispensable de le stopper car il s'agit, ni plus ni moins, que d'une mise en danger de la vie d'autrui et cela est réprimé par la loi.

***

 

Vous avez aimé ce blog, aidez-le à vivre, suivez le, en cliquant  ici

ou sur suivre ce blog, sur la 1ére ligne en haut de du blog.

Vous avez aimé cette page, partagez la

et n'oubliez pas de suivre la Lady sur twitter Lady V. @lesinfodelady0

Commenter cet article