Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Omar

 

Par sa réponse à deux questions seulement d'un journaliste norvégien, dans le cadre de L'ONU, cette journaliste, explique que les journalistes ne sont pas sur le terrain, que personne à Alep ne connait les casques blancs, et que l'Observatoire Syrien pour les Droits de l'Homme est un seul homme basé à Londres...

 

On sait déjà que les messages de ceux qui vont mourir à Alep sont bidonnés...

 

Cela explique probablement pourquoi tout les états viennent de voter la présence d'observateurs de l'ONU à Alep sans aucun véto ni de la Russie, ni de la Chine.

 

Voir aussi l'interview intégrale de Bachar el-Assad.

Eva Barlett

Eva Barlett

Commenter cet article