Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Arthur

L'agression

L'agression

Texte régulièrement mis à jour.

 

Alain Soral a-t-il commis une erreur de communication irréparable ?

 

Alors qu'aucun média français n'a repris l'information, celle ci est sortie au Québec et en Israël.

 

Sur le plateau d’une émission pilotée par l’humoriste controversé Dieudonné, un débat entre deux hommes aux positions également controversées a rapidement pris des allures de combat de rue. La vidéo publiée récemment a fait le tour des réseaux sociaux depuis. 

 

Dans le coin droit, Alain Soral, un essayiste et polémiste aux idées politiques dures à cerner. Tout au long de sa vie publique, celles-ci ont oscillé de la gauche marxiste jusqu’à l’extrême droite du Front national. Au cours des dernières années, plusieurs de ses déclarations lui ont valu l’étiquette d’antisémite. On rapporte d’ailleurs qu’il est devenu bon ami avec Dieudonné après avoir été initialement en conflit avec lui.

 

 

Dans le coin gauche, Daniel Conversano, un homme qui se définit lui-même comme étant un « nationaliste blanc occidentaliste ». Tout comme son opposant, on l'a aussi accusé d'antisémitisme.

 

Pour vous simplifier les choses, Soral est un extrémiste qui n’apprécie guère les Juifs et Conversano est un extrémiste qui n’est pas le plus grand admirateur des Arabes... le cocktail parfait pour un dérapage en ondes.

 

Le premier round a débuté quand Conversano a fait allusion aux accusations d’identitarisme que Soral aurait lancées contre lui sur les réseaux sociaux. Soral a alors exigé que son adversaire lui adresse la parole respectueusement, ce que Conversano a refusé de faire en affirmant que c'est impossible puisqu'il ne le respecte pas. Il n’en fallait pas plus pour que l’ami de Dieudonné se rue sur le « nationaliste blanc » pour lui envoyer quelques bons crochets au visage.

 

Les esprits se sont momentanément calmés, mais cela n’allait pas durer. Quelques instants plus tard, Conversano s’est lancé dans un argument qu’on pourrait qualifier d’anti-Arabe en déclarant qu’ils ne sont pas de vrais Français. Il a ajouté que la montée du Front national n’était pas tributaire des idées mises de l’avant par Soral, mais plutôt du ras-le-bol des Français envers leurs compatriotes d’origine magrébine. Ces propos ont agi à titre de cloche pour le début du deuxième round, encore une fois dominé par Soral qui pratique la boxe depuis longtemps.

 

D'après le Journal du Québec

 

***

 

Alors qu'Alain Soral se vante sur son site d'avoir donné une correction parentale à Daniel Conversano, le problème qui inonde la toile depuis presque trois semaines semble plus être un problème de fond.

 

On y trouve de nombreuses analyses dont la plus fréquente semble être celle d'une rivalité de pouvoir, et de 2 visions de l'avenir de la France totalement opposées.

entre Alain Soral (dénommé Ali Sourate par les internautes), le vieux lion partisan d'une réconciliation nationale, suivie peut-être d'une re-migration (retour au pays d'origine) en douceur et volontaire, qui contraste avec l'usage de la violence contre Conversano.

et Daniel Conversano, le jeune lion, plutôt d'un naturel pacifique, partisan d'une re-migration totale en urgence, qui contraste avec sa volonté de débattre.

 

 

Les faits :

Récemment Alain Soral, fondateur des éditions Kontre Kulture,  a agressé violemment, Daniel Conversano, un artiste nationaliste français, partisan de le re-migration, à voir ici dans un entretien décomplexé avec Piero San Giorgio.

 

L'artiste, qui affirme ne jamais appeler à la violence, et toujours au dialogue, a été blessé.

 

 

Voilà  l'avis de l'Esprit Viking, qui instinctivement redécouvre ses racines paiennes et Vikings et conseille les jeunes  en perte de valeurs qui ne se reconnaissent dans dans le christianisme :

 

Et en bonus, la pause, enregistrée pendant le débat chez Dieudonné qui montre

la colère de Soral, qui ne se calme pas après avoir frappé,

et Dieudonné en infirmière, filmé par un ami de Daniel Conversano :

 

Il est bien loin le Soral que l'on découvrait chez Mireille Dumas, dans les années 90,  en compagnie de sa soeur Agnès.

 

Dommage pour lui, qu'il se soit aussi totalement décrédibilisé avec cette apologie de la violence, et ce délit en direct, répété à l'envie sur les réseaux sociaux.

 

 

 

Et s'il y avait un problème de fond beaucoup plus sérieux ?

 

Cet épisode malheureux  soulève deux questions de fond dans les milieux nationalistes, qui pourraient s'exprimer ainsi :

 

Que faire pour éviter la minorisation des Européens en France, dans le respect de la loi,  dans les années à venir ?

 

La re-migration est-elle une solution viable ?

 

***

 

Le débat a déjà commencé sur la toile.

 

 

Commenter cet article