Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Galaad

L'Abbaye de ROYAUMONT

Située à Asnières sur Oise en Ile de France, fondée par Saint Louis et Blanche de Castille,  l'Abbaye Cistercienne construite entre 1228 et 1235, dédiée à la Vierge Marie, mère du Christ, a été récemment rénovée et dotée d'un ascenseur.

 

Lieu de séminaires, et Fondation consacrée à la danse et la musique, on peut y méditerpratiquer le Qi Gong, prier bien sûr,  ou tout simplement visiter son cloitre, ou son jardin aromatique, et le réfectoire des moines...

 

 

Lors du décès de son frère Philippe-Dagobert vers 1233, le roi prit la décision de choisir Royaumont comme sépulture des enfants de la famille royale morts en bas âge. Ainsi, il y fit inhumer les corps de trois de ses quatre enfants morts avant lui, Blanche († 1243), Jean († 1248), Louis de France, qui devait devenir son successeur († 1260). Pour Jean-Tristan, disparu peu avant son père, la décision ne fut pas respectée. D'autres enfants de la famille furent inhumés en l'abbatiale de Royaumont par la suite, jusqu'à la fin du siècle.

 

À la mort du roi, l'abbé étant un des exécuteurs testamentaires, l'abbaye reçoit un tiers de la bibliothèque royale et est l'une des mieux dotées du royaume.

 

L'abbaye déclina pendant la guerre de cent ans, et eu à subir les pillages d'hommes proches de  Charles le Mauvais, roi de Navarre, puis obtint la protection des anglais.

 

En outre, les religieux abusèrent parfois de leur droit de justice seigneuriale, par exemple en faisant enfouir une femme vivante et simplement coupable de vol.

 

 

La situation continue à se dégrader et dans les années 1480, ainsi que les mœurs des moines, et les divertissements profanes entrent dans les habitudes de certains moines, comme par exemple le jeu et la chasse.

 

La morale revint ensuite, et les Cisterciens partirent définitivement à la Révolution où elle devint une filature de coton

 

Il y eut après d'autres ordres religieux, en décembre 1914, elle est mise à la disposition de la Croix rouge  pour y ouvrir un hôpital destiné aux blessés de guerre. Le corps médical et l'ensemble du personnel, venus d'Écosse, sont exclusivement féminins.

Réfectoire de l'hôpital écossais

Réfectoire de l'hôpital écossais

La Vierge de Royaumont XIVe siècle

La Vierge de Royaumont XIVe siècle

Commenter cet article