Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Bjorn J.

DOSSIER : Qui étaient les VIKINGS ?

 

Mis à jour régulièrement

 

Un Viking est un explorateur, commerçant, pillard mais aussi pirate scandinave du VIIIe au XIe siècle.

 

Des scandinaves païens, marins et explorateurs

 

Par extension, on emploie le terme en français pour désigner la civilisation scandinave de l'âge du fer tardif. Ils sont souvent appelés « Normands », c'est-à-dire les « hommes du Nord ».

Au départ les vikings viennent de peuples germaniques. Contrairement à ceux de l'Europe plus méridionale, ils sont restés païens jusqu'à la première moitié du Xe siècle.

 

De grands conquérants

Ils furent de grands marins, explorateurs, marchands et guerriers qui atteignirent les côtes atlantiques de l Europe, la Méditerranée, l'Orient et même l'Amérique (Vinland), tout en établissant parfois au passage des comptoirs commerciaux et des colonies comme sur les  îles Féroé, les Orcades, l'Islande, le Groenland, etc.

Ils fondèrent des États nouveaux et originaux en Normandie et en Russie. Leur assimilation dans les pays colonisés procède d'un choix politique délibéré qui a conduit à leur acculturation en quelques décennies.

L'âge viking prit fin par l'affirmation en Scandinavie de pouvoirs monarchiques centralisateurs et de leur conversion au Christianisme.

 

D'après Wikipedia.

guerrier viking

guerrier viking

Vous aimez cette page, partagez la sur facebook (en cliquant sur le bandeau Overblog tout en haut,)

Vous aimez ce blog, suivez le, en cliquant  ici

et n'oubliez pas de suivre la Lady sur twitter Lady V @lesinfodelady0

Les grands raids :

 

  • entre 800 et 850, les Vikings commencent par piller les monastères ; Ils procèdent par tâtonnement et testent leurs adversaires.
  • entre 850 et 900, sûrs de leur force, les Vikings exploitent les territoires envahis, voire les conquièrent ; ils découvrent la faiblesse des défenses franques et organisent de véritables opérations militaires depuis des îles situées sur les fleuves francs. Ils procèdent de plus en plus par intimidation. Les populations s'en débarrassent temporairement en leur versant un tribut (le danegeld).
  • de 900 à 950, c’est le temps de la colonisation : les Francs incapables de mettre fin aux invasions par la force autorisent les Vikings à s’installer sur leurs terres.
  • entre 980 et 1050, après une phase d'accalmie qui a vu l'installation des Vikings en différentes régions (Angleterre, Normandie, Groenland…), des Scandinaves repartent sur les mers, dernier soubresaut des invasions. Il s'agit surtout de Danois qui s'attaquent à la Grande-Bretagne, et dans une moindre mesure, de Suédois qui se mettent en route pour l'Asie musulmane.

 

Les Dieux Vikings :

 

Les ancêtres des Vikings avaient le culte d’une Déesse Mère et des grandes forces naturelles qu’ils ont représentées plus tard par la création d’un panthéon qui compte notamment Odin, Loki, Thor, Jörd, Frigg, Freyja, Freyr… et le grand arbre Yggdrasill.

Il existe des témoignages de l'époque romaine décrivant ceux que l’on nomme « les pères des Vikings » en ces termes :

« Ils (Germains du nord) n’ont ni druides qui président au culte des dieux, ni aucun goût pour les sacrifices, ils ne rangent au nombre des dieux que ceux qu’ils voient et dont ils ressentent manifestement les bienfaits, le Soleil, le feu, la Lune. Ils n’ont même pas entendu parler des autres. »

— Jules César , Commentaires sur la Guerre des Gaules

« Ils répugnaient à présenter leurs Dieux sous formes humaines, il leur semble peu convenable à la grandeur des habitants du ciel, ils leur consacrent les bois, les bocages et donnent le nom de Dieux ( Landvaettir) à cette réalité mystérieuse que leur seule piété leur fait voir » « Aucun de ces peuples ne se distingue des autres par rien de notable, sinon qu’ils ont un culte commun pour Nerthus c'est-à-dire la Terre Mère, croient qu’elle intervient dans les affaires des hommes et circule parmi les peuples. »

— Tacite Germania IX, 3

 

 

Voir ici notre article sur les dieux Nordiques.

Freya et son traineau tiré par deux gros chats-lynx vikings

Freya et son traineau tiré par deux gros chats-lynx vikings

le Skogkatt

le Skogkatt

le Lundehund

le Lundehund

 

Ils utilisaient un alphabet runique

le futhark

le futhark

 

La Christianisation :

 

Les Nordiques habitués à commercer depuis très longtemps en Europe à l'époque païenne, entrèrent en contact avec la religion chrétienne avec les premières missions d'évangélisation dans la première moitié du VIIIe siècle, c'est-à-dire avant l'expansion viking.

« Tant que la foi chrétienne ne menaçait pas les anciennes coutumes, les païens considéraient le Christ avec indulgence. »

La conversion au Christianisme des Vikings s'est effectuée de façon pacifique mais aussi violente. Les Vikings étaient ouverts à d'autres dieux et croyances et ne voyaient pas d'inconvénients à rajouter d'autres dieux comme le Christ à leur panthéon.

Au contraire, lorsque les Chrétiens voulurent imposer par les massacres de masses leur seul et unique dieu chrétien et démoniser tous les autres, les Vikings et autres païens s'opposèrent violemment aux exactions chrétiennes durant toute la « période viking ».

Les exactions chrétiennes cessèrent quand tous les Vikings furent christianisés.

 

La femme viking jouissait d'un certain pouvoir et pouvait participer aux raids

Certaines guerrières entrainées et courageuses participaient aux raids.

 

Elle était la gardienne des traditions familiales, et finissait par être l’incarnation et l’honneur de son clan. Elle était plus souvent que l’homme, sorcière ou magicienne.

 

Une épouse en titre, avant l'arrivée du christianisme, pouvait envoyer tuer quelqu'un par exemple sans que personne n'y trouvât à redire.

Voir ici notre article sur les femmes vikings.

 

Fiançailles et mariage pour une année féconde ou pour la paix

 

Une année avant le mariage, avaient eu lieu les fiançailles  où l’on buvait la bière de fiançailles  et lhydromel

La mariée apportait une dot et le mari un douair. Elle pouvait demander le divorce ou la séparation et demeurait propriétaire de sa dot et du douaire.

Avant la cérémonie il y avait le bain de la mariée (avec les demoiselles d’honneur). Elle relevait ses cheveux et les attachait avec un ruban ou un bijou. Elle attachait à sa ceinture les clés de la maison et du coffre pour devenir la Húsfreyja.

 

C’était le chef de clan qui présidait l’évènement avec le marteau de Thor. On cachait également un marteau de Thor dans le lit de la mariée. Le banquet avait lieu dans la salle commune .

 

On se jurait de ne pas tenir compte des propos échangés bien ivres. On buvait aux dieux et aux grands Ancêtres. Le lendemain matin le mari offrait un présent à son épouse .

Donner une femme libre en mariage n'était pas possible sans son consentement.

L’enfant viking devenait adulte à 12 ans.

 

L'usage de la magie par des femmes :

 

Homme ou femme pouvaient être médecins. La magie et la sorcellerie étaient exercées généralement par les femmes appelées Volvas.

Les Vikings pouvaient intervenir sur leur destin qui n’était pas toujours perçu comme inéluctable.

On utilisait aussi la magie pour  des événements positifs tels que la guérison, porter chance, contrôler le climat, susciter le gibier et le poisson, la virilité, rechercher les choses cachées dans les domaines de l’esprit ou du matériel, mais aussi pour nuire.

 

Moeurs :

 

Les sagas décrivent les Vikings comme discrets et pudiques.  Le viol, les perversions sexuelles et l'homosexualité… étaient radicalement proscrits.

Au contraire,  les Rús de la Volga faisaint l'amour en public avec leurs esclaves, et l'esclave qui va mourir lors des funérailles de son maître se donnait à une partie de la clientèle de celui-ci, juste avant d'être sacrifiée dans le bateau sépulture.

Les Vikings partageaient les représentations de la plupart des sociétés antiques : ils ne pensaient pas en termes d' "homosexualité/hétérosexualité", mais en catégories "actif/passif" : être actif dans la sexualité était la prérogative de l'homme libre, être passif caractérisait les femmes, les esclaves (des deux sexes) et les adolescents.

 

Organisation sociale :

  • Les hommes libres, constituent la grande majorité de la société. Ils ont le droit de vote à l'Assemblée. Ils sont propriétaires, paysans, pêcheurs, guerriers, commerçants, artisans, chargés de l’administration et du gouvernement.
  • Les Chefs de clan, roitelets, chefs d’expédition viking, ont été élus ou ont hérité de la fonction avec l’accord du conseil des hommes libres. Ils sont soumis à la loi. Ils doivent être avant tout des grands chefs de guerre. Ces souverains ont beaucoup moins de prérogatives que leurs homologues européens compte tenu du caractère libertaire individualiste des Vikings. Les Jarlar ducs ou comtes, sont à la tête d'une division administrative. Leurs devoirs étaient de maintenir l’honneur, améliorer la sécurité et le bien-être de leur peuple. Ils communiquaient les informations et les ordres importants avec « le message par la flèche ». Une flèche aux couleurs d’un konungr circulait parmi les clans qui avaient l’obligation de propager l’information.
  • Les captures de guerre lors des raids qu’ils vendaient ou ramenaient dans leurs clans. Ce ne sont pas réellement des esclaves taillables et corvéables à merci tels que nos sociétés se les représentent. On ne pouvait pas les maltraiter, les tuer ou les mutiler impunément. Ils bénéficiaient du respect de leur dignité humaine. Ils n’étaient pas vraiment libres, mais avaient une très grande facilité à s’émanciper, à recouvrer la liberté en l’achetant, en se mariant avec un(e) Scandinave, ou en ayant rendu un grand service à leur maître.
  • Celui qui ne peut subvenir à ses besoins. Ces indigents assez nombreux, (vieux, infirmes, malades, vagabonds…) ainsi que les pauvres  vivent grâce à la solidarité des clans.
  • Les Sages riches et influents sur le plan politique, ce sont des chefs de clans. Cette fonction peut être rachetée ou héritée. Ils siègent aux jurys . Ce sont des administrateurs, des hommes de lois, responsables des pratiques, coutumes, lors des grandes dates de l’année, (équinoxes, solstices, Jol…) et lors des grands évènements (naissance, mariages, funérailles, mémoire des Ancêtres…). Ils ne sont ni des prêtres, ni des druides, ils n’ont pas de religion, pas de dogmes ni de temples, ni caste religieuse…Ils devinrent des prêtres lors de la christianisation.

 

 

 

Les funérailles vikings :

Le patrimoine de la Scandinavie comporte de nombreux tumuli construits en l'honneur de rois et chefs vikings, ainsi que des pierres runiques et autres mémoriaux.

Un rite impliquait l'utilisation de bateau-tombe ; le défunt était placé dans un véritable bateau ou dans un bateau de pierre, accompagné de dépôts funéraires, voire d'esclaves sacrifiés, en accord avec son statut. L'ensemble était ensuite recouvert de terre et de pierre afin de créer un tumulus.

 

Il était coutume de brûler le corps du défunt, avec le mobilier funéraire, sur un bûcher. La température pouvait s'élever jusqu'à 1400 degrés Celsius, et ainsi tout ce qui restait de la crémation étaient quelques fragments de mobilier et d'os incinérés.

Le bûcher était construit de sorte qu'il devait créer une fumée massive et dense afin d'élever le défunt vers l'Au-delà.

 

 

Longboat au Musée d'Oslo

Longboat au Musée d'Oslo

Vous aimez cette page, partagez la sur facebook (en cliquant sur le bandeau Overblog tout en haut,)

Vous aimez ce blog, suivez le, en cliquant  ici

et n'oubliez pas de suivre la Lady sur twitter Lady V @lesinfodelady0

 

et d'acheter son livre : LES CIVILISATIONS EUROPEENNES (ici)

Commenter cet article