Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Lady V.

 Fête de l'OURS ! Un rituel initiatique préhistorique ! Les (faux) Ours envahiront les Villages du Sud-Ouest de la France les 5 et 12 février 2017 !

 

Voir le Programme 2017, en Sud Canigo. Ca continue aujourd'hui !

 Fête de l'OURS ! Un rituel initiatique préhistorique ! Les (faux) Ours envahiront les Villages du Sud-Ouest de la France les 5 et 12 février 2017 !

La légende veut qu’un ours ait enlevé une jeune bergère. Traqué par les chasseurs, l’ours après s’être vaillamment défendu fut capturé et la jeune fille sauvée. On ramena l’ours sur la place du village où il fut rasé.

 

Humilié mais “plus humain”, l’ours accomplit alors différents travaux et tâches pour le compte des villageois.

 

Cette histoire est devenue un parcours initiatique, le rituel du passage à la vie adulte.

 

Les jeunes hommes se déguisent en ours et parcourent le village pour marquer les jeunes filles en âge de se marier. Capturés par les chasseurs, ils sont lavés et rasés puis on leur apprend à danser, manger et boire au pourou (une carafe pointue catalane).

 

Cette fête est traditionnelle dans les Pyrénées orientales.

pourou

pourou

la Mounac

la Mounac

L'histoire de la fête de l'OURS :

Elle a été remplacée par les Chrétiens par la Chandeleur.

 

Longtemps en Europe, l’ours fut l’objet d’un culte qui s’étendit de l’Antiquité jusqu’au cœur du Moyen Âge.

Les peuples germains, scandinaves, et dans une moindre mesure celtes, célébraient la sortie d’hibernation de l’ours vers la fin du mois de janvier ou le tout début du mois de février.

Mais la date faisant l’objet des plus importantes célébrations était le 24 janvier dans la majeure partie de l’Europe.

Il s’agissait du moment où l’ours sortait de sa tanière pour voir si le temps était clément. Cette fête était caractérisée par des déguisements ou travestissements en ours, et des simulacres de viols ou d’enlèvements de jeunes filles.

 

L’Église catholique chercha pendant longtemps à éradiquer ce culte païen. Pour ce faire, elle institua la Fête de la Présentation de Jésus au Temple.

 

Cependant, les célébrations de l’ours et du retour de la lumière continuaient lors de feux de joie et autres processions de flambeaux. Le pape Gélase 1er institua donc au Ve siècle la fête des chandelles.

Du XIIe au XVIIIe siècle, la chandeleur fut appelée « chandelours » dans de nombreuses régions (notamment Alpes, Pyrénées, Ardennes) où le souvenir du culte de l'ours était encore très présent.

 

La légende de Jean de l'Ours :

 

L’animal fait aussi partie de légendes l’assimilant à l’être humain, notamment celle de Jean de l’Ours, connu pour être né de l’accouplement d’une femme et d’un ours.

C’est cet accouplement qui est représenté dans les fêtes, puisque la femme a d’abord été enlevée par l’ours avant de mettre au monde l’être hybride.

Les fêtes de l’ours sont donc des représentations de ces légendes populaires qui reflètent l’opposition nature/culture et animalité/humanité.

Si le déroulement des fêtes a surement évolué dans le temps, son historique n’est pas connu. En revanche, on peut affirmer que ces célébrations sont très anciennes puisqu’elles descendraient de cultes préhistoriques

 

 

 

fête de l'Ours des enfants

fête de l'Ours des enfants

 

Voir ici un très beau documentaire de 40 mn : A la fête de l'Ours tout est permis !

***

 

Vous avez aimé ce blog, aidez-le à vivre, suivez le, en cliquant  ici

ou sur suivre ce blog, sur la 1ére ligne en haut de du blog.

Vous avez aimé cette page, partagez la

et n'oubliez pas de suivre la Lady sur twitter Lady V. @lesinfodelady0

Commenter cet article